Rupture pendant la période d'essai

Question

J'ai été embauché en CDI (contrat à durée indéterminée). Après 3 mois de presence mon employeur a décidé de rompre la période d'essai. Les raison de la rupture sont économiques.  Mon employeur prétend que les motifs sont liés à mes compétences, ce qui est faux. La décision a été brutale ; on m’a demandé de partir le jour même, mon email a était désactivé le lendemain alors que j’avais un mois de préavis.

Est-ce que vous pensez que c'est possible de demander des dommages et intérêt ?

Réponse

Pendant la période d'essai, le contrat de travail peut être rompu librement par l'employeur ou le salarié. Ils n'ont pas l'obligation de motiver leurs raisons.

Les formalités liées à la rupture du contrat sont donc simplifiées.

Aucune procédure particulière de rupture n'est imposée à l'employeur ou au salarié qui souhaite rompre la période d'essai sauf si des dispositions de la convention collective en prévoient.

Si, en revanche, le salarié considère qu'il est là victime d'une mauvaise foi particulièrement évidente et qu'il peut effectivement en prouver les circonstances de façon objective, précise, vérifiable et étayée... il peut envisager un recours pour rupture déloyale.

Dernière modification de la page le 11.09.2017 à 10:52